• A quand un plan de déplacements doux en centre-ville?

    Question orale posée lors du Conseil Municipal du vend. 19 février 2016.

    Monsieur le Député Maire,

    En application de l’article 6 du règlement intérieur, je souhaite lors du conseil municipal du 19 février 2016, vous poser une question orale au nom du Groupe Agir pour Hyères au sujet des déplacements doux en centre-ville.

    Vous avez déclaré dernièrement dans la presse que le développement de l’usage du vélo était une « volonté politique forte ». Vous avez aussi cependant précisé qu’il s’agissait « d’une évolution souhaitable mais qui devait s’inscrire sur du long terme », et que pour l’heure c’était un des axes forts de l’OGS, ainsi que pour les projets des ZAC des Rougières et de la Crestade.

    Nous nous en félicitons mais cela ne peut nous satisfaire : ce que nous plaidons c’est l’usage du vélo en centre-ville pour les déplacements du quotidien, sans oublier le public scolaire qui a tout particulièrement besoin de davantage de sécurité.

    Nombreuses sont les villes aujourd’hui qui ont pris la mesure de l’importance de développer l’usage du vélo, pour des raisons évidentes de santé publique et de qualité de vie. L’association Changer d’Ere vous a remis dernièrement, par l’intermédiaire de Mr Ozenda qui a bien voulu lui accorder deux heures d’entretien, un document décrivant les besoins et les possibilités afin de mettre en place un plan de déplacement urbain à destination des vélos. Rien de bien compliqué ni onéreux à mettre en œuvre si toutes les ressources sont intelligemment sollicitées : pistes et bandes cyclables, contre-sens, trottoirs… Ce n’est pas qu’une question de manque d’espace ni de suppression de stationnement, comme vous semblez l’envisager. C’est donner à ce mode de déplacement doux qui n’a que des vertus la place qu’il mérite dans la ville, en acceptant de partager l’espace public. Or nous observons quelques incongruités, comme dernièrement l’effacement de la bande cyclable avenue du Soleil Levant, bande qui réparait partiellement « l’oubli » qui avait été fait lors de la requalification de la rue, avec une interruption aberrante de la piste cyclable, là où pourtant l’espace existait, et qui permettait de joindre l’école St Exupéry en toute sécurité.

    Monsieur le Maire, avez-vous la volonté et le projet dans le temps de votre mandat de permettre aux vélos de circuler en toute sécurité en centre-ville ? Qu’allez-vous répondre aux citoyens engagés qui souhaitent vous aider à mettre en œuvre un plan de déplacement à vélo en centre-ville ?

    En vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à cette question, je vous prie de croire, Monsieur le Député Maire, à l’expression de toute ma considération

    Brigitte del Perugia
    Conseillère municipale

    Réponse de Monsieur Ozenda, baptisé “Monsieur Vélo” par le Maire à cette occasion:

    Capture1

    Capture2Capture3

    Post taggé dans

Vous pouvez partager ce que vous venez de lire :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

2 Réponsesso far.

  1. Lambert dit :

    Le maire a t il répondu ?

    Merci

    • Brigitte Del Perugia dit :

      Oui: = on a sur TPM les plus longues pistes cyclables (c’est celle du littoral qui est comptée), même mes collègues écolos ont plébiscité le réseau de pistes TPM (ce qui est faux, voir intervention de Guy Rebec lors du dernier conseil communautaire), Toulon est la 8ème ville en France pour les pistes cyclables (??? on trouve effectivement ce classement sur un site, sans doute toujours à cause de la piste du littoral), l’OGS verra le développement des pistes (oui, mais c’est sur Giens et pas en ville), bref tout va bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *