• Conseil municipal du 17 novembre 2017

    Le conseil municipal a voté le 17 novembre 2017, à l’unanimité, une aide exceptionnelle d’urgence aux sinistrés de la tornade du 5 novembre. Cette aide consiste à une subvention de 100 000€ au profit de l’Association Pour Aider les Sinistrés de l’Agriculture du Var. Le soutien à nos agriculteurs est total, il est de notre devoir à tous de leur permettre de se relever après un tel sinistre climatique.

    Contrat Local de Santé: signature entre l’ARS, la Préfecture et la Commune

    C’est un contrat qui engage la ville sur 5 ans, avec des objectifs définis après un diagnostic local, et qui concernent donc la nutrition-hygiène de vie, le vieillissement de la population, la santé-environnement et la coordination territoriale.

    “Monsieur le Maire, ce contrat me parait très intéressant. Cependant, il me semble qu’un axe transversal par rapport aux objectifs donnés, a été oublié.
    Je reprends les objectifs: agir sur la sédentarité, améliorer la qualité de l’air et réduire les nuisances sonores.
    Concernant la sédentarité, quand je vois les objectifs opérationnels, je pense que c’est un peu léger et que l’on aurait pu aller plus loin: il est bien de créer un parcours de santé ou d’intégrer une signalétique piétonne sur la voie publique, mais il me semble qu’il y a davantage à faire – j’y reviendrai.
    S’agissant de l’amélioration de la qualité de l’air, dans le rapport il nous est indiqué qu’à Hyères nous avons un taux de mortalité surélevé pour ce qui est du cancer du poumon. Par conséquent je pense que cela constitue vraiment une des priorités que nous devons avoir sur la ville.
    Sur le plan de la réduction des nuisances sonores, le contrat ne fait référence qu’à l’aéroport et à son Plan d’Exposition au Bruit. Il eszt normal d’y penser, mais il faut également prendre en compte toute la pollution sonore en ville.
    Selon moi, l’axe oublié est le trafic automobile sur la ville. Je pense que Hyères peut se donner les moyens d’y travailler afin de la diminuer pour qu’il y ait une meilleure qualité de l’air et de l’environnement sonore, et amener les personnes à ne plus vivre dans la sédentarité par des parcours non seulement piétons mais également cyclables.

    Je pense que tout un travail a été oublié et que cet axe devrait peut-être faire l’objet de prochains amendements.”

    Réponse du maire: “Bien entendu, cela pourra évoluer, mais néanmoins on ne peut pas tout mettre dans ce contrat…”

    L’intervention de William Seemuller a elle été tournée vers la problématique de l’hôpital.

    Eau potable: rapport annuel sur le prix et la qualité du service public

    Si l’élue déléguée à l’eau se félicite régulièrement, et encore lors de ce rapport, des performances de la SEERC/SUEZ pour cette DSP*, c’est oublier un peu vite le déficit chronique de ce service, les objectifs non atteints et l’augmentation régulière du prix de l’eau depuis 2016 (+3% chaque année).

    “Je reste dubitative devant les réponses apportée par ma collègue. On observe une augmentation de 3% entre 2015 et 2016, due au changement de la formule d’indexation, mais le prix continue d’augmenter de 3% entre 2016 et 2017. On peut donc légitimement se demander où nous allons dans le futur, parce que 3% par an ce serait tout de même très fort!
    Vous dites que c’est dû à l’augmentation de l’achat d’eau (
    au SIAET), mais je suis un peu dubitative sur la différence entre 2015 et 2016 (+ 170 000 m3). Effectivement nous avons acheté beaucoup plus d’eau en 2016 puisqu’Aqua Rénova n’avait pas encore mis en route. Donnons-nous RV l’année prochaine pour voir de combien le prix de l’eau aura augmenté. Je vous avoue que je suis un peu sceptique quant à votre réponse, mais nous verrons bien.
    Pour ma part je ne me satisferai pas des résultats annoncés. Vous dites que c’est satisfaisant, or on m’a appris qu’il ne fallait pas se satisfaire d’être dans la moyenne, mais chercher à mieux faire. Au niveau du rendement par exemple, nous sommes dans la moyenne mais nous sommes partis de plus haut: je vous rappelle que le rendement était de 85,7 en 2012
    (date du passage de Véolia à la Seerc), alors qu’aujourd’hui nous sommes descendus à 83,3. Par conséquent il est certain que le contrat n’est pas tenu. En commission il a été évoqué que la raison serait peut-être que Véolia ne calculait pas de la même façon que la Seerc. Je réfute cet argument, dans la mesure où la formule pour calculer le rendement est fondée sur les volumes consommés, produits et achetés. C’est très clair et je ne vois pas comment on peut tricher sur ces volumes. Par conséquent je pense que nous devons pouvoir faire mieux et avoir davantage d’exigences. Je rappelle que l’eau est au cœur des débats dans l’adaptation aux changements climatiques. Il faut donc économiser la ressource et en particulier chercher à faire en sorte qu’il y ait moins de pertes d’eau. Nous devrions être intransigeants sur ce point.
    Je suis également inquiète du fait que, malgré la révision de la formule d’indexation et l’augmentation du prix de l’eau, notre délégataire perd encore plus d’1M€ cette année. Cela n’a donc pas suffit, ce qui montre que le problème est ailleurs.”

    * délégation de Service Public

    Question orale posée à la municipalité: Installation d’une antenne téléphonique au 38 avenue Riondet à proximité d’une crèche.

     

    Post taggé dans , ,

Vous pouvez partager ce que vous venez de lire :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *