• Conseil Municipal du 3 octobre 2014

    Lors de ce conseil j’ai mis “les pieds dans le plat” quant aux indemnités que touchent nos élus dans le cadre des syndicats intercommunaux.
    Exemple du Syndicat intercommunal de la piste cyclable Toulon- La Garde – Le Pradet – Hyères – Carqueiranne:
    Sur un budget dépensé de 152173€ en 2013, 44362€ correspondent aux indemnités annuelles (charges patronales et cotisations retraite comprises) que se partagent 6 élus des communes concernées, c’est à dire 29% du budget. Ce qui correspond à un montant de 300€ par mois et par élu pour 4/5 réunions par an. Qui dit mieux? C’est tout simplement ahurissant. La municipalité a beau jeu de jouer le jeu de la baisse des indemnités en début de mandat (surtout celles de l’opposition!), quand les élus perçoivent discrètement de jolis compléments de façon non transparente.
    J’ai réitéré ma demande au Maire de bien vouloir nous communiquer la globalité de ce que perçoivent les élus. La réponse est toujours positive mais je ne vois toujours rien venir….

    Question d’actualité du groupe Agir pour Hyères, pour le conseil municipal du vendredi 3 octobre 2014
    Monsieur le Député Maire
    La vieille ville de Hyères souffre depuis de nombreuses années d’une paupérisation de son habitat
    et d’un déclin de ses activités. Ce coeur de la ville est pourtant riche d’un patrimoine historique
    unique, d’une population d’artisans, de commerçants et de créateurs de grande qualité. Cependant
    à la fois par la multiplication des centres commerciaux à l’extérieur du centre ville et en l’absence
    d’une politique urbaine volontariste, le quartier perd de son attractivité.
    Ma question porte donc, en ce début de mandat, sur votre volonté politique de mettre en valeur la
    vieille ville de Hyères. Pour être précis, combien de logements seront rénovés en 6 ans, dans
    quelles conditions et à quel prix? Quelle accessibilité pour la haute ville? C’est à dire, combien de
    parking voitures, motos et vélos, de navettes? Comment rendre la ville plus propre, avec plus
    d’éclairage ? Comment mettre fin à l’économie parallèle dans certaines rues? Comment attirer de
    nouvelles activités, de nouveaux commerces, de nouveaux artisans? Comment favoriser
    l’installation des jeunes actifs au regard du prix des baux ou des loyers? enfin comment engager
    une politique forte de mise en valeur du patrimoine par la rénovation et d’artistes contemporains
    par l’achat et par l’installation d’oeuvres dans les places et les rues?

     


Vous pouvez partager ce que vous venez de lire :
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *